Archives du mot-clé demission

LETTRE OUVERTE DE JEAN-CLAUDE CAREPEL suite à sa démission de ses fonctions de 1er adjoint au maire

Chères Châtillonnaises, Chers Châtillonnais,

Au terme d’une longue réflexion, j’ai décidé de donner ma démission de ma charge de 1er adjoint lors du dernier conseil municipal du 19 avril et je me dois de vous fournir quelques explications.

Mon engagement politique a toujours reposé sur l’intérêt général sans aucune autre ambition qu’être au service de notre commune, tout d’abord comme simple conseiller municipal pendant deux mandats, puis comme adjoint aux commerces et entreprises, enfin en 2014 comme 1er adjoint en charge des finances et des activités économiques.

J’ai pris mes fonctions de 1er adjoint à un moment très critique. En effet, notre ville était dans une zone à risque en raison de prêts toxiques contractés antérieurement. Sans réaction rapide, c’est une mise sous tutelle préfectorale qui se profilait puisqu’à cette situation s’ajoutaient des baisses drastiques des aides de l’état, en particulier celle de la Dotation Globale de Fonctionnement (DGF).

J’ai aussitôt négocié la sortie de ces prêts, transformant cette difficulté en opportunité avec notamment l’obtention d’une aide d’environ 17,6 M€ du fonds de soutien.

A mon initiative, le regroupement de la quasi-totalité des services communaux dans le nouveau centre administratif a permis de libérer deux terrains boulevard Félix Faure dont la vente est venue consolider la situation financière de la commune avec comme objectif zéro emprunt et donc un désendettement sur la durée du mandat tout en finançant le plan d’investissement. Ces opérations ont rendu possible la réalisation d’un groupe scolaire, dans ce quartier qui en a cruellement besoin.

Ce plan de redressement commence aujourd’hui à porter ses fruits mais il faudra bien sûr que les règles définies soient respectées jusqu’à la fin du mandat. Le budget 2018 que j’ai présenté lors du conseil municipal du 12 avril dernier, permettra à la commune et aux services de continuer de fonctionner convenablement. Par conséquent je pars en laissant derrière moi une situation assainie qui ne met pas en difficulté notre ville.

Pourquoi ce départ ?

Des divergences de vue et de gouvernance ont progressivement divisé la majorité municipale et profondément dégradé les relations humaines au sein de notre équipe pour aboutir à l’exclusion de plusieurs adjoints. Ce n’est pas ma conception de la démocratie locale, ni des rapports humains.

Je n’adhère plus à la stratégie en matière d’urbanisme : trop de chantiers sans cohérence, forte augmentation de la population, absence de réflexion sur les équipements nécessaires, et je ne parle pas du projet de quartier de l’ONERA qui pourrait voir se construire plus de 700 nouveaux logements. Une pause s’impose pour les constructions ! L’adjoint à l’urbanisme qui a voulu alerter le maire s’est vu évincer de son poste.

Cette politique urbanistique impacte directement les nouveaux commerces car leur commercialisation est confiée à des promoteurs pratiquant des prix trop élevés, d’où de nombreuses surfaces inoccupées et une composition commerciale peu diversifiée. La ville a ainsi perdu la maîtrise de ses commerces au profit d’investisseurs privés. Je m’en étais expliqué plusieurs fois avec le maire sans succès.

Enfin, les perquisitions récentes menées par la Brigade de Répression de la Délinquance Financière ont considérablement entamé ma confiance.

Dans ces conditions, je ne pouvais pas continuer sereinement ma mission au service de notre ville et c’est avec regret que j’ai décidé de me retirer de mon poste de 1er adjoint. Je reste cependant conseiller municipal et vous pouvez compter sur ma vigilance et ma détermination pour continuer à préserver les intérêts des Châtillonnais.

Jean-Claude CAREPEL