Archives pour la catégorie Séniors

Le Département des Hauts-de-Seine renforce son soutien aux personnes âgées et handicapées du territoire

Depuis le début de la crise sanitaire en mars dernier, le Département des Hauts-de- Seine s’est pleinement mobilisé auprès des seniors et des personnes en situation de handicap de son territoire, et des structures médico-sociales qui les accompagnent. Les dispositifs sont aujourd’hui renforcés et étendus, notamment aux aidants, pour leur permettre une période de répit pendant ce nouveau confinement.

Des aides exceptionnelles pour faciliter le maintien à domicile ou les suites d’une hospitalisation

Dès le mois de mars, le Département des Hauts-de-Seine a mis en place des mesures d’urgence concrètes pour faciliter le maintien à domicile, et accompagner, dans des conditions sécurisées, la sortie d’hôpital, afin de libérer des lits.

> Aide exceptionnelle de 500 € par mois pour faciliter le retour à domicile

Pour les personnes âgées hospitalisées en état de retourner à leur domicile, le Département des Hauts-de-Seine accorde une aide exceptionnelle d’un montant forfaitaire de 500 € mensuels, pour une durée de trois mois, afin de financer des prestations à domicile d’aide à la personne.

Depuis le mois de mars, près de 650 000 € ont été attribués pour aider 500 personnes âgées dans le cadre de cette aide.

> Adaptation des plans d’aide au domicile

Lors de l’évaluation des plans d’aide au domicile établie en faveur des personnes en situation de handicap par le Département, les dépenses exceptionnelles peuvent désormais être prises en compte, permettant de renforcer temporairement le soutien au domicile.

> Aide exceptionnelle à l’hébergement temporaire dans les EHPAD étendue aux aidants

Le Département des Hauts-de-Seine a mis en place un dispositif innovant dès le mois de mars, pour que les EHPAD puissent accueillir, à titre temporaire et en urgence, des personnes âgées jusqu’ici hospitalisées et dont l’état de santé permettait la sortie et l’accueil au sein d’une structure collective après vérification, par l’hôpital, de l’absence de risque de contagiosité. Depuis le mois de mars, près de 90 000 € ont été attribués à 34 Ehpad dans le cadre de cette aide. Ce dispositif a été repris par l’Etat en juin.

Le Département élargit ce dispositif aux sorties d’établissements non médicalisés (résidences autonomies, foyers de vie) et aux sorties du domicile. Cette aide peut désormais être mobilisée par les aidants, pour organiser une période de répit pendant ce nouveau confinement. S’ils en éprouvent le besoin, la personne dont ils s’occupent pourra être accueillie, si elle le souhaite également, dans un EHPAD du territoire. Le Département financera, pendant un mois, les dépenses relatives à ce séjour temporaire.

Soutien renforcé aux structures médico-sociales des Hauts-de-Seine

> Réactivation du numéro vert pour les professionnels des Services d’aide et d’accompagnement à domicile : 0805 38 39 49

Créé pour les entreprises de SAAD du territoire, il permet aux professionnels d’échanger sur différentes thématiques liées à la crise sanitaire : consignes et conduites à tenir, organisation RH, situations individuelles… Un soutien psychologique est également proposé via ce numéro vert.

Depuis le mois de mars, le Département soutient activement les SAAD. A ce jour, plus de 1,3 million de masques leur ont été remis afin qu’ils puissent exercer leur métier dans les meilleures conditions sanitaires possibles. Des masques restent à leur disposition en cas de besoin.

> Prise en charge des surcoûts liés au contexte sanitaire pour les établissements médico-sociaux

Le Département des Hauts-de-Seine s’est fortement mobilisé en appui des structures de sa compétence en organisant des campagnes de dépistage et distribuant des équipements de protection : plus de 80 000 masques ont ainsi été fournis aux structures entre mars et octobre.

De façon générale, le Département a fait le choix de couvrir l’intégralité de surcoûts liés aux renforts en ressources humaines ou aux équipements spécifiques nécessaires du fait de la crise. Une première campagne de dotations exceptionnelles a été conduite auprès des organismes gestionnaires pour couvrir ces surcoûts pour la période de mars à août 2020, mobilisant plus de 4 M€, dont 2,5 M€ de primes exceptionnelles à destination du personnel mobilisé.

Une enveloppe de 1,5 M€ est de nouveau ouverte pour couvrir les surcoûts liés à la Covid-19 pour la période de septembre à décembre 2020.

CCAS : MESURES D’URGENCE !

Nous tenons de nouveau à remercier  et à apporter tout notre soutien à l’ensemble du personnel du Centre Communal  d’Action Sociale qui est pleinement mobilisé sur le terrain depuis le début de cette crise.

A mon initiative tous les administrateurs du CCAS ont été invités à se réunir pour évaluer, réfléchir aux actions engagées avec pour objectif  premier d’accompagner et de soutenir au plus près de leurs besoins les publics les plus fragilisés.

Voici le résultat de nos réflexions, et les premiers axes d’action que nous avons dégagés et qui nous semblent devoir être mis en œuvre très rapidement.

1 – Nous demandons la distribution de 2 masques tissus  au domicile ou dans les boites aux lettres :

– des bénéficiaires des services du CCAS (maintien à domicile, transport à la demande, téléalarme et portage de repas), 

– des personnes inscrites sur le registre personnes fragiles, 

– des résidents de Charlotte Monfort. 

– des personnes soutenues et accompagnées par les associations caritatives de la commune.

2 – Nous demandons qu’une partie de l’aide financière que le Département va apporter à la Commune dans le cadre de la crise sanitaire puisse être versée au CCAS  afin d’abonder la subvention municipale.

3 – Nous demandons que les aides alimentaires d’urgence (chèques services) soient délivrés aux plus fragiles en  raccourcissant les circuits pour faire face à l’urgence.

4 – Nous demandons  de prévoir la mise à disposition d’un 2ème véhicule ainsi que leur sécurisation en terme sanitaire (plexiglass entre l’accompagnateur et la personne transportée, mise à disposition de masque et de gel et un protocole de désinfection). Les demandes de transport à la demande vont augmenter puisqu’il est préconisé aux  personnes vulnérables de ne pas utiliser les transports en commun et la plupart d’entre eux n’ont pas eu accès aux professionnels de santé depuis plusieurs mois.

5 – Nous demandons la réouverture de l’espace numérique. Les demandes de démarches administratives informatiques vont augmenter après deux mois de ralentissement.

6 – Nous demandons la mise en place d’une adresse mail dédiée aux élèves et étudiants Châtillonnais qui n’ont pas la possibilité d’imprimer à leur domicile ou dans leur entourage. 

7 – Nous demandons la sécurisation de tous les bureaux d’accueil des agents par du plexiglass ainsi que la mise à disposition de masques, de gels hydro alcooliques, dans tous les locaux du CCAS y compris la salle d’attente.

8 – Nous demandons la mise en place d’une épicerie solidaire sur la commune afin de répondre aux besoins de première nécessité  des familles en difficulté.

9 – Nous demandons la mise en place d’un comité de coordination des différentes associations caritatives mobilisées sur la commune.

10 – Nous demandons le renforcement du secteur maintien à domicile afin de répondre au mieux aux demandes émergeantes.

11 – Nous demandons la réactivation du réseau de bénévoles.

Nous avons demandé par courrier  au Maire Président du CCAS de bien vouloir réunir le Conseil d’administration avant le vendredi 15 mai 2020  afin que les administrateurs puissent  avoir les informations, débattre, délibérer et porter au vote nos propositions.

Le CCAS va devoir répondre à une forte augmentation des demandes de nos administrés les plus vulnérables ou les plus fragilisés par cette crise.

Anne-Christine Bataille, Vice-présidente du CCAS

Blandine Delfosse, Administratrice du CCAS

Susana Estevao Campos, Administratrice du CCAS

Patrice Hauchard, Administrateur du CCAS

chatillonsolidaire.fr

Lancement d’une plateforme châtillonnaise qui vise à mobiliser et à fédérer toutes les énergies et les savoir-faire pour répondre aux besoins quotidiens de tous nos concitoyens.
​Aujourd’hui, il est indispensable de  coordonner  et de promouvoir toutes les bonnes volontés
Si vous aussi avez  l’envie d’aider vos concitoyens, de participer ou de proposer des actions citoyennes solidaires concrètes qui ont du sens alors rejoignez chatillonsolidaire.fr
​Tous ceux qui souhaitent notre soutien pour relayer leurs actions peuvent compter chatillonsolidaire.fr

Agir ensemble « sans idéologie, discours ou baratin »

www.chatillonsolidaire.fr

http://www.chatillonsolidaire.fr

ETABLISSEMENTS MEDICO-SOCIAUX : dépistage des infections au Covid-19

A la suite de la réunion qui s’est tenue ce matin 9 avril 2020 en vidéo conférence en présence des différents responsables de groupe composant le Conseil municipal, la situation des établissements médico-sociaux (personnes âgées et handicaps) de Châtillon a été largement évoquée.

Nous avons alerté sur la situation très critique de ces établissements  au regard du Covid-19 et en particulier ceux de Saint Anne d’Auray et de Lambrechts où nous déplorons de nombreux décès dus au coronavirus. 

Comme l’a très bien rappelé Madame Blandine Delfosse, Conseillère municipale « un Avenir pour Châtillon », cadre de santé actuellement en première ligne et  acteur dans cette situation de crise sanitaire, chaque journée sans décisions suivies d’actions immédiates peut être lourde de conséquences.

Notre groupe un Avenir pour Châtillon demande à ce  que la mairie prenne  immédiatement la décision de faire réaliser les tests de dépistage des infections au Covid-19 sans attendre  la confirmation de la prise en charge par le Département sur l’ensemble des résidents des  EHPAD de la Commune.

Dans une démarche de santé publique, nous réitérons notre demande que tous les résidents et l’ensemble du personnel des établissements médico-sociaux puissent bénéficier au plus vite d’un dépistage PCR Covid-19.

Il est donc urgent de contacter les différents laboratoires  qui pourront  effectuer ce dépistage dans les meilleurs délais.

Notre programme pour l’avenir de Châtillon

Cliquez sur l’image pour voir le programme ou écoutez-le en audio  casque audiodans son intégralité en bas de l’article.

Couv programme

 

Sans titre (2)Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter le programme en audio :

Un Avenir pour Châtillon, naturellement à votre rencontre

Ces dernières semaines, notre liste est venue à votre rencontre, aux différents endroits de la ville. Nous vous avons écoutés. Notre objectif : toujours le même, placer Châtillon au cœur de nos préoccupations car vous êtes la seule raison de notre engagement.  

Voter un Avenir pour Châtillon, c’est l’ambition d’y vivre encore mieux demain qu’aujourd’hui !

IMG_9732

Mon Bilan au département pour Châtillon

Je suis fière d’avoir relancé la coopération entre le Département et Châtillon et d’avoir réalisé tous mes engagements électoraux de 2015.

 

Nos Premiers engagements : des propositions concrètes et réalistes

tract 1ers engagements copie

 

tract 1ers engagements

Premier Hackathon à La Seine Musicale les 21 & 22 juin prochains

Les 21 et 22 juin prochains, le département des Hauts-de-Seine et la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) organisent leur premier Hackathon « Innovation & Autonomie : Les attentes de séniors » à La Seine Musicale à Boulogne-Billancourt.

Ce hackathon a pour objectif d’accroître la qualité des services en faveur des seniors autonomes, dans un contexte où un quart des habitants des Hauts-de-Seine aura plus de 60 ans à l’horizon 2040. Ce hackathon s’articulera autour de 6 thématiques.

Tous les opérateurs qui auront été sélectionnés pour participer au Hackathon et qui seront présents à La Seine Musicale seront éligibles à un financement par la conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie. Les cinq lauréats du Hackathon obtiendront un financement complémentaire et une incubation de leur projet dans un Lab.

Vous y rencontrerez des experts :

  • en matière d’action sociale : sociologues, psychologues, médecins, spécialistes des usages, etc.
  • du monde de l’entreprise : experts marketing, spécialistes en financement de projets innovants,…

À cette occasion, le Département se lance pour la première fois dans le mécénat collaboratif au service de la solidarité en utilisant la technologie de la « blockchain ». Les donateurs pourront ainsi faire directement leur don à un ou plusieurs projets depuis la plateforme.

Noël solidaire pour les Châtillonnais isolés

Pour rompre la solitude des personnes les plus vulnérables à l’approche des fêtes de fin d’année, l’Institut des Hauts-de-Seine en partenariat avec le Département des Hauts-de-Seine, a invité  hier 25 séniors de Châtillon à  assister à un spectacle féérique, festif et gourmand sur l’Ile Marrante à Colombes.