Archives pour la catégorie Département

Mesures du plan de soutien du Département en faveur de Châtillon suite à la crise sanitaire

Mesures du plan de soutien en faveur de Châtillon suite à la crise sanitaire
* Maintien du taux de la taxe foncière sur les propriétés bâties à 7,08% : taux le plus faible de France pour un département, inchangé depuis plus de 10 ans.
* Mise en place d’un plan d’aides qui permet aujourd’hui d’apporter une réponse immédiate et concrète, à la fois :
– aux habitants,
– aux communes,
– aux artisans et aux petites entreprises des Hauts-de-Seine.
Il ne s’agit pas de mesures symboliques, mais d’aides très importantes, ciblées :
Les habitants  bénéficiaires de la prime d’activité recevront directement, dès le 18 juin, une aide financière complémentaire unique et forfaitaire allant de 150 € à 400 €.
Toutes les communes des Hauts-de-Seine, mises à rude épreuve ces derniers mois, seront soutenues à hauteur de 16,5 M€ au total, soit 10 € par habitant.
Pour Châtillon, cela représente une subvention exceptionnelle de 374 200 €.
Les entreprises artisanales, les TPE et PME, durement touchées elles aussi bénéficieront d’aides.
* En juillet,  une contribution de 2 M€ au titre du fonds de solidarité national de la Région, sera versée aux très petites entreprises, micro-entrepreneurs, activités libérales et associations.
Dans ce contexte, la jeunesse sera  aussi soutenue au travers des acteurs sportifs et culturels de notre commune.
* Le nouveau dispositif « Pass + » sera dorénavant étendu aux jeunes de 15 à 18 ans.
* Un « plan été » pour les vacances sera proposé aux jeunes de 11 à 25 ans, avec un large choix d’activités sportives, culturelles, solidaires, d’insertion, et des voyages au bord de la mer pour les étudiants et les jeunes travailleurs.

 

PRÉVOIR L’ AUGMENTATION DE frequentation des pistes cyclables

Dans le cadre du  déconfinement et de la remise en marche de notre pays l’État, la Région  et le Département des Hauts de Seine travaillent à la mise en œuvre d’un plan de développement de pistes cyclables pour répondre aux besoins de mobilité des alto-séquanais qui vont pouvoir à nouveau se déplacer.

Afin d’éviter la trop forte affluence dans les transports en commun et le recours à la voiture, ce qui risque d’induire une multiplication des risques sanitaires encourus et l’augmentation des embouteillages, l’usage du vélo se présente comme une alternative complémentaire aux autres modes de transports. 

Dans ce contexte de crise sanitaire, l’usage du vélo paraît être une réponse pertinente permettant  à la fois, de se déplacer de manière fluide en respectant la distanciation sociale nécessaire, ainsi que de lutter contre la pollution soupçonnée d’aggraver les risques liés au coronavirus. 

Le Département s’est engagé à aménager des pistes cyclables suivant les itinéraires des principales lignes de transport en commun.

Sur notre Commune, l’axe départemental cyclable existant de la RD 906 longeant le T6 sera prolongé entre la gare Châtillon-Montrouge et la Porte de Châtillon ce qui permettra aux habitants de se rendre plus facilement à Paris.

Pour que cet aménagement se fasse dans les meilleurs délais, j’ai demandé au maire de bien vouloir en qualité de détenteur de l’autorité de police de la circulation, de bien vouloir délivrer les arrêtés de réglementation nécessaires aux aménagements puis à la circulation des cyclistes et en particulier aux abords de la station Châtillon-Montrouge.

J’ai également demandé au maire de bien vouloir prendre toutes les mesures  qui garantiront la sécurité  de circulation de tous les cyclistes. Certaines pistes devront être élargies afin de rassurer les néocyclistes et répondre à l’augmentation de fréquentation des pistes cyclables.

MERCI AUX « INVISIBLES »

Chers concitoyens, Châtillonnaises, Châtillonnais,

Notre vie quotidienne est actuellement fortement impactée, il nous faut changer nos habitudes, toutes et tous, être responsables et préserver nos aînés.

Nos vies familiales, notre quotidien professionnel et nos relations amicales sont toutes largement touchées. 

Pour aider les soignants, les malades, pour protéger nos familles, nos amis, nos voisins, pour sauver des vies, un seul mot d’ordre efficace : #RestezChezVous !

Ils sont médecins, infirmiers, pharmaciens, aides-soignants, ambulanciers et autres personnels de santé, facteurs, agriculteurs, hôtesses de caisse, policiers, pompiers, routiers, livreurs, boulangers, enseignants… Tous sont mobilisés pour nous. Ils prennent avec courage des risques au quotidien pour nous sauver, nous nourrir ou nous livrer, assurer les cours à distance, pour nous aider à faire nos deuils, pour tout simplement apercevoir un visage souriant. Je veux leur rendre un hommage appuyé : #Merci 

#Merci aux agents municipaux, aux travailleurs sociaux, aux aides ménagères….  à tous ceux qui assurent la continuité du service public. 

Bravo aux élèves qui se montrent assidus malgré le confinement. 

Bravo aux parents qui mènent de front télétravail et éducation au sein des foyers.  

Et puis la situation est évidemment préoccupante en EHPAD. Elle est extrêmement difficile à vivre et à comprendre pour les résidents. Pour ces personnes fragiles, les visites et les contacts humains sont indispensables au quotidien, ce dont elles sont privées en ce moment.

Les personnels des EHPAD se mobilisent donc pour permettre à un maximum de résidents de conserver une vie normale : téléphoner et prendre des nouvelles de leurs familles par exemple.

Pour les personnels soignants, cette gestion de crise est également source de stress. D’autant que ces derniers sont exposés à l’extérieur et subissent eux-aussi les effets du confinement.

Je tiens également à leur rendre hommage : à tous les services d’aide et de soins à domicile, aux prestataires de services et aux distributeurs de matériels. #Merci

Soyez assurés que je reste pleinement mobilisée et à votre écoute.

Prenez soin de vous et de vos proches.

#RestezChezVous : c’est important car cela sauve des vies : la vôtre mais aussi celles des autres !

 

Coronavirus : soyons tous solidaire !

Dans ce contexte sanitaire exceptionnel, mon équipe et moi-même, nous nous tenons à la disposition de l’ensemble des structures municipales pour apporter notre aide et notre réflexion sur des actions concrètes permettant de gérer au mieux la situation inédite que notre pays traverse

Dans un premier temps, nous proposons :

  • la mise en place d’un accueil pour les enfants du personnel soignant
  • la mise en disponibilité du personnel municipal, qui se trouve sans activité opérationnelle, au service de nos aînés, dans le respect des règles sanitaires
  • l’utilisation des moyens existants du « plan canicule » à la destination des personnes isolées.

Nous rappelons les gestes sanitaires élémentaires à respecter qui peuvent sauver des vies :

  • se laver les mains avec du savon ou des solutions hydroalcooliques
  • saluer sans s’embrasser, sans se serrer la main …

Nous apportons tout notre soutien, à l’ensemble de l’administration municipale compétente et dévouée au quotidien.

 Soyons solidaires et attentifs à nos voisins, nos amis et nos proches.

Nous savons pouvoir compter sur l’esprit de solidarité et d’union de chacun d’entre nous.

Anne-Christine BATAILLE

Notre programme pour l’avenir de Châtillon

Cliquez sur l’image pour voir le programme ou écoutez-le en audio  casque audiodans son intégralité en bas de l’article.

Couv programme

 

Sans titre (2)Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter le programme en audio :

Mon Bilan au département pour Châtillon

Je suis fière d’avoir relancé la coopération entre le Département et Châtillon et d’avoir réalisé tous mes engagements électoraux de 2015.

 

Réquisition préfectorale du Gymnase Baquet

La Préfecture a réquisitionné le Gymnase Baquet pour y accueillir des migrants pour une durée provisoire de un mois.

S’il est impossible de rester indifférent à la situation de ces hommes, de ces femmes et de ces enfants qui vivent dans des conditions de misère absolue,
s’il est compréhensible que l’Etat cherche à mettre à l’abri ces personnes en grande détresse dans cette période de froid hivernal,
réquisitionner un gymnase où sont quotidiennement pratiquées des activités sportives pose question.

Cette situation provisoire n’est satisfaisante pour personne : ni pour les migrants qui sont ballottés d’hébergements provisoires en hébergements provisoires,
ni pour les nombreux élèves et usagers du gymnase qui seront privés d’activités au mieux jusqu’à la fin du mois de février.

Je serai très attentive à ce qu’un accueil digne soit proposé, qu’un accompagnement social soit mis en place dans l’attente d’une place dans un centre d’hébergement pérenne.

En tant que Conseillère départementale, je trouve très dommageable compte tenu de milliers de m2 de bureaux et de bâtiments inoccupés sur l’ensemble de l’Ile de France
que le choix préfectoral se porte systématiquement sur des structures municipales dévolues à des activités quotidiennes.

Anne-Christine Bataille

LA PRIORITÉ DE LA MAJORITÉ MUNICIPALE : UN STUDIO D’ENREGISTREMENT A UN MILLION D’EUROS – 1 000 000 €

STOP À LA FOLIE DES GRANDEURS !

Si nous ne sommes pas opposés à la réalisation d’un second studio d’enregistrement pour nos jeunes musiciens, nous n’acceptons pas que celui-ci soit réalisé à n’importe quel prix !

En effet,  alors que le budget prévisionnel initial de cette opération s’élevait à 350 000 €, son coût approcherait aujourd’hui 1000 000 € en raison de contraintes de faisabilité sous estimées!!

Oui, UN MILLION D’EUROS !!

Subventionné à hauteur de 70% par le Département des Hauts de Seine, soit  245 000 €, le projet ne devait initialement coûter que 105 000 € à la Ville. S’il devait aboutir, c’est  un montant 7,5 fois plus élevé que la Ville et les Châtillonnais auront à financer !!

Sans remettre en cause son utilité,  nous sommes très préoccupés par les dérives financières  de ce nouvel équipement culturel.

L’équipe municipale en place a choisi de réaliser ce studio d’enregistrement dans le bâtiment central du stade Guy Moquet, construction datant de 1933 qui nécessite d’être entièrement confortée et restructurée pour ce nouvel usage.

Nous pensons que l’implantation de cet équipement culturel en plein cœur d’un complexe sportif est un non-sens et que les infrastructures dédiées aux sports de la commune étant saturées, il serait plus judicieux de satisfaire les attentes de nos sportifs.

Nous sommes stupéfaits que près de 600 000 € puissent être investis sans aucune prévision alors que de nombreux travaux, à nos yeux prioritaires, sont toujours en attente, faute de budget nous dit-on !

A quelques mois des élections, un Avenir pour Châtillon s’interroge sur les réelles motivations de la majorité municipale.

Aussi, nous demandons expressément au Maire,  déjà saisi par courrier par notre groupe, que ce projet de studio d’enregistrement au coût pharaonique soit immédiatement stoppé.

Nous proposons :

– d’étudier la possibilité de réaliser un nouvel équipement sportif durable à l’emplacement du bâtiment actuel,

– de trouver pour le futur studio d’enregistrement un emplacement approprié à l’activité et à un coût proche du budget initial.

Un Avenir pour Châtillon présentera un vœu en ce sens lors du prochain conseil municipal du 18 décembre 2019.

 

Retour en images sur un week-end riche en échanges et rencontres

Encore un week-end riche en échanges et rencontres à l’occasion des commémorations de la mort du Général de Gaulle et des cérémonies de l’armistice du 11 novembre au cours desquelles j’ai déposé des gerbes au nom du Président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine.

Un demi-siècle après sa mort, la mémoire du Général de Gaulle reste très présente. Grand résistant et libérateur de la France, ses valeurs et son courage restent pour moi une inspiration et un exemple à suivre. Je suis heureuse de lui avoir rendu hommage accompagnée de Frédéric Rignault, Châtillonnais et Délégué Général adjoint du Souvenir Français des Hauts-de-Seine.

 

Le devoir de mémoire doit rester vivant. Nous devons continuer à faire vivre la flamme du souvenir pour que les jeunes générations n’oublient jamais tous ces morts, toutes ces souffrances, tous ces soldats qui se sont sacrifiés pour la paix. A cette occasion, j’ai déposé une gerbe accompagnée de Clémence et Jules, jeunes ambassadeurs pour la Paix.

 

 

 

Département des Hauts de Seine : ENgagÉ EN FAVeuR DE L’école inclusive

Engagé en faveur de l’école inclusive, le Département des Hauts de Seine a fait l’acquisition de 3 robots de télé présence qui  permettront à des élèves hospitalisés de suivre les cours en temps réel. 
Le Collège Paul Eluard de Châtillon vient de mettre en place  à l’attention d’un collégien hospitalisé ce robot équipé d’un système de visioconférence, d’un moteur et de roues. 

Ce robot permet à l’élève empêché de continuer à profiter de sa scolarité, de rester  en contact avec ses camarades et le collège, malgré son éloignement temporaire. 

Il peut interagir avec la classe en levant la main pour prendre la parole, être visible sur l’écran du robot s’il le souhaite, se déplacer dans la salle de cours pour présenter un exposé, zoomer sur le tableau pour prendre des notes ou encore suivre ses camarades en cours de récréation ou à la cantine.

Au terme des résultats appréciés sur l’année scolaire 2019-2020, un déploiement d’un plus grand nombre de robots dans les Hauts-de-Seine est envisagé.

Excellente initiative !