Archives pour la catégorie Coronavirus

Laissons les commerçants travailler !

Pour de nombreux commerçants à bout de souffle, la survie économique se joue à quelques jours.

A l’heure où les fêtes de fin d’année approchent, les Présidents* de Département du Groupe Droite, Centre et Indépendants (DCI) de l’Assemblée des Départements de France (ADF) réclament à l’unisson l’ouverture des commerces de proximité dès le 27 novembre.


  La survie de ces commerces, qui ont été empêchés d’ouvrir depuis le reconfinement, est en jeu. Hier, ils subissaient la concurrence déjà forte des sites de vente en ligne. Aujourd’hui, il ne s’agit plus d’une concurrence mais d’une situation de quasi-monopole des géants du e-commerce.   Comme tous les acteurs de l’économie, les commerçants de proximité ont pourtant redoublé d’efforts et d’inventivité pour mettre en place des mesures de protection afin d’accueillir les clients en toute sécurité. Comment ne pas comprendre l’injustice ressentie par des coiffeurs, des vendeurs de vêtements ou encore des libraires, qui avaient su, depuis le déconfinement, instaurer des jauges limitant le nombre de clients dans leurs boutiques et faire respecter le port du masque et la distanciation. Ce sont ces mêmes commerçants à qui l’on interdit aujourd’hui de travailler alors même que les grandes surfaces, qui brassent bien plus de clients sans pouvoir assurer en permanence le respect des gestes barrières, peuvent rester ouvertes.   A l’approche des fêtes de Noël, les commerçants de proximité, défendus par leurs fédérations professionnelles, ne souhaitent qu’une chose : travailler. Les Départements sont à leurs côtés et réclament donc la réouverture de ces commerces dès le 27 novembre.   Leur chiffre d’affaires, donc leur capacité à se relever de cette crise, dépend pour une large part de cette période de l’année. Et le lancement, par ceux qui le pouvaient, de services de « Click and Collect » ne suffira pas à renflouer leur trésorerie ni à leur faire tenir le choc.   Cette date et le week-end qui suit sont d’autant plus cruciaux qu’ils marquent aussi la tenue de la vaste opération promotionnelle « Black Friday ». Les commerçants de proximité subiront une injustice plus criante encore si seuls les commerces en ligne ont la possibilité d’en profiter.   Enfin nous le savons, il faut à tout prix éviter l’afflux dans les commerces avant les fêtes sur les 3 week-end de décembre et donc pour cela autoriser au plus tôt la réouverture.   Pour ces raisons d’ordre sanitaires, sociales et économiques, mais surtout en vertu du bon sens manifeste qui en découle, nous, Présidents de Département demandons ce jour la réouverture des commerces locaux au 27 novembre 2020.  

Le Département des Hauts-de-Seine renforce son soutien aux personnes âgées et handicapées du territoire

Depuis le début de la crise sanitaire en mars dernier, le Département des Hauts-de- Seine s’est pleinement mobilisé auprès des seniors et des personnes en situation de handicap de son territoire, et des structures médico-sociales qui les accompagnent. Les dispositifs sont aujourd’hui renforcés et étendus, notamment aux aidants, pour leur permettre une période de répit pendant ce nouveau confinement.

Des aides exceptionnelles pour faciliter le maintien à domicile ou les suites d’une hospitalisation

Dès le mois de mars, le Département des Hauts-de-Seine a mis en place des mesures d’urgence concrètes pour faciliter le maintien à domicile, et accompagner, dans des conditions sécurisées, la sortie d’hôpital, afin de libérer des lits.

> Aide exceptionnelle de 500 € par mois pour faciliter le retour à domicile

Pour les personnes âgées hospitalisées en état de retourner à leur domicile, le Département des Hauts-de-Seine accorde une aide exceptionnelle d’un montant forfaitaire de 500 € mensuels, pour une durée de trois mois, afin de financer des prestations à domicile d’aide à la personne.

Depuis le mois de mars, près de 650 000 € ont été attribués pour aider 500 personnes âgées dans le cadre de cette aide.

> Adaptation des plans d’aide au domicile

Lors de l’évaluation des plans d’aide au domicile établie en faveur des personnes en situation de handicap par le Département, les dépenses exceptionnelles peuvent désormais être prises en compte, permettant de renforcer temporairement le soutien au domicile.

> Aide exceptionnelle à l’hébergement temporaire dans les EHPAD étendue aux aidants

Le Département des Hauts-de-Seine a mis en place un dispositif innovant dès le mois de mars, pour que les EHPAD puissent accueillir, à titre temporaire et en urgence, des personnes âgées jusqu’ici hospitalisées et dont l’état de santé permettait la sortie et l’accueil au sein d’une structure collective après vérification, par l’hôpital, de l’absence de risque de contagiosité. Depuis le mois de mars, près de 90 000 € ont été attribués à 34 Ehpad dans le cadre de cette aide. Ce dispositif a été repris par l’Etat en juin.

Le Département élargit ce dispositif aux sorties d’établissements non médicalisés (résidences autonomies, foyers de vie) et aux sorties du domicile. Cette aide peut désormais être mobilisée par les aidants, pour organiser une période de répit pendant ce nouveau confinement. S’ils en éprouvent le besoin, la personne dont ils s’occupent pourra être accueillie, si elle le souhaite également, dans un EHPAD du territoire. Le Département financera, pendant un mois, les dépenses relatives à ce séjour temporaire.

Soutien renforcé aux structures médico-sociales des Hauts-de-Seine

> Réactivation du numéro vert pour les professionnels des Services d’aide et d’accompagnement à domicile : 0805 38 39 49

Créé pour les entreprises de SAAD du territoire, il permet aux professionnels d’échanger sur différentes thématiques liées à la crise sanitaire : consignes et conduites à tenir, organisation RH, situations individuelles… Un soutien psychologique est également proposé via ce numéro vert.

Depuis le mois de mars, le Département soutient activement les SAAD. A ce jour, plus de 1,3 million de masques leur ont été remis afin qu’ils puissent exercer leur métier dans les meilleures conditions sanitaires possibles. Des masques restent à leur disposition en cas de besoin.

> Prise en charge des surcoûts liés au contexte sanitaire pour les établissements médico-sociaux

Le Département des Hauts-de-Seine s’est fortement mobilisé en appui des structures de sa compétence en organisant des campagnes de dépistage et distribuant des équipements de protection : plus de 80 000 masques ont ainsi été fournis aux structures entre mars et octobre.

De façon générale, le Département a fait le choix de couvrir l’intégralité de surcoûts liés aux renforts en ressources humaines ou aux équipements spécifiques nécessaires du fait de la crise. Une première campagne de dotations exceptionnelles a été conduite auprès des organismes gestionnaires pour couvrir ces surcoûts pour la période de mars à août 2020, mobilisant plus de 4 M€, dont 2,5 M€ de primes exceptionnelles à destination du personnel mobilisé.

Une enveloppe de 1,5 M€ est de nouveau ouverte pour couvrir les surcoûts liés à la Covid-19 pour la période de septembre à décembre 2020.

La Solidarité au Coeur des actions du Département

La Solidarité au Coeur des actions du Département 

Le Département a engagé, depuis jeudi 16 avril après midi, une vaste opération de dépistage systématique (testsPCR, homologués) des personnes âgées les plus vulnérables, des professionnels qui aident et accompagnent à domicile et des intervenants en structure EHPAD ou Résidence Autonomie. Cette démarche de prévention généralisée s’inscrit bien entendu dans le cadre des recommandations nationales.

La situation étant préoccupante  dans certains établissement de notre commune, je suis intervenue auprès du Département des Hauts-de-Seine pour que notre commune puisse bénéficier en priorité de cette opération et qu’ils puissent être systématiquement dépistés.

L’objectif premier est de freiner la propagation du virus et d’en prévenir la diffusion.

Ainsi,  les 4 EHPAD de notre ville, notre résidence autonomie Charlotte Montfort et le Service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile sont entrain d’être testés !

Les dépistages, par les laboratoires avec lesquels le Conseil départemental a contractualisé, sont effectués  soit au sein de l’établissement (pour les résidents ou le personnel) soit en drive (pour le personnel).

Les  personnels et professionnels de santé et tous les intervenants sont également testés afin de garantir leur sécurité et limiter une éventuelle contagion. Ils se mobilisent au quotidien pour prendre soin et protéger  leurs résidents, leurs bénéficiaires 

Je veux  rendre hommage à toutes celles et ceux qui ne ménagent pas leurs efforts et qui s’impliquent pour endiguer la propagation du coronavirus, pour maintenir le lien avec les familles….

#Prenez soin de vous 

#Prenez soin de vos proches

Crise sanitaire : Point sur les mesures a prendre

 A la demande des différents groupes politiques présents au Conseil municipal, une réunion en visio-conférence s’est tenue le 9 avril dernier avec l’ensemble des responsables des groupes représentés au Conseil municipal. 

 Cette réunion  a permis d’être d’informés sur les mesures prises par la commune depuis le début de la crise sanitaire. 

 Blandine Delfosse Conseillère municipale et membre du groupe « un avenir pour Châtillon» cadre de santé actuellement en première ligne et acteur de crise sanitaire dans les établissements médico-sociaux, a alerté sur la situation dramatique dans les EPHAD. Elle a rappelé que chaque journée sans décisions suivies d’actions immédiates peut être lourde de conséquences. Chaque jour compte ! 

Nous avons demandé que la commune prenne en charge  le financement   en urgence des tests du personnel et des résidents de l’ensemble des établissements médico-sociaux sans plus attendre. 

 En nous appuyant sur l’initiative de l’OPH Hauts de Seine Habitat, nous avons proposé que soit mis en place le report ou l’étalement des loyers pour les ménages fragilisés par la crise. L’exonération de loyer pour les commerces propriété de l’OPH de Châtillon, ne pouvant pas ouvrir, pendant toute la durée du confinement. Cette mesure est actée pour mars. Nous souhaitons qu’elle soit maintenue pendant toute la durée de leur fermeture. 

 Concernant la téléconsultation pour les rendez-vous médicaux, quel accompagnement est mis en place pour les personnes dépourvues d’outils informatiques ? Peut-on prévoir des prêts d’ordinateurs ou de tablettes avec une assistance téléphonique ? Il ne faut  pas limiter la téléconsultation aux patients du CMS mais également aux patients des médecins libéraux. 

Le prêt de tablettes pourrait également être mis  en place pour des personnes seules et isolées pour avoir des contacts vidéo avec leur famille. 

Nous avons demandé la tenue indispensable de  réunions régulières dans la configuration de celle-ci. Aucune date n’a été  proposée. 

Une information précise sur la gouvernance actuelle de la ville du fait de la situation particulière a été demandée. 

Nous sommes en attente d’un retour de la municipalité sur les mesures prises, engagées et à venir suite à cette réunion.

Nous réitérons notre proposition du 17 mars 2020 d’accompagner, de participer  et d’aider l’équipe municipale dans cette période difficile.  

 Nous renouvelons nos remerciements à l’ensemble du personnel communal mobilisé au quotidien et qui permet d’assurer la continuité de service pour tous les Châtillonnais.

BAILLEURS SOCIAUX : APPEL À LA SOLIDARITÉ

Afin de prendre en compte les situations de fragilité et répondre au mieux aux inquiétudes d’un grand nombre de locataires du parc social, j’ai saisi dès le début de la semaine l’ensemble des bailleurs sociaux détenant des logements et des locaux commerciaux sur notre Commune.

Cette crise sanitaire a déjà des répercussions économiques pouvant être lourdes de conséquences pour nos concitoyens. C’est pourquoi, j’ai interpellé  tous les bailleurs sociaux afin de les inciter à accorder le report du paiement du loyer ou son échelonnement sur plusieurs mois pour les locataires les plus fragilisés par cette crise.

Cette demande est faite également à destination des locataires des locaux commerciaux.

En ce qui concerne l’Office Châtillon Habitat, pour les commerçants, les autoentrepreneurs et les professions libérales qui n’ont pas pu  ouvrir leurs locaux et qui risquent de ne pas retrouver leur activité à l’issue du confinement, nous avons saisi la municipalité sur cette question. Cette dernière exonère du versement des loyers du mois de mars les commerces contraints de fermer (au nombre d’une dizaine sur la commune) Nous souhaitons que cette exonération s’applique pendant toute la durée du confinement. Par ailleurs, elle s’engage à étudier la proposition d’échelonnement de loyer pour les situations les plus fragilisées.

L’Office Départemental Hauts de Seine Habitat a, dès la fin du mois de mars, mis en place une cellule dédiée à l’accompagnement social en direction de ses résidents en difficulté afin de leur permettre de reporter ou d’échelonner le règlement de leurs loyers. De plus, tous les commerçants qui sont tenus de fermer sont exonérés de loyer durant la période de confinement.

La fédération des Offices de l’Habitat et l’Union Sociale pour l’Habitat préconisent de telles mesures.

Par ailleurs, nous encourageons les locataires les plus démunis à saisir le Fonds de solidarité Logement (FSL) géré par le Conseil départemental.

Vous pouvez compter sur notre entière mobilisation.

Prenez soin de vous et de vos proches !

ETABLISSEMENTS MEDICO-SOCIAUX : dépistage des infections au Covid-19

A la suite de la réunion qui s’est tenue ce matin 9 avril 2020 en vidéo conférence en présence des différents responsables de groupe composant le Conseil municipal, la situation des établissements médico-sociaux (personnes âgées et handicaps) de Châtillon a été largement évoquée.

Nous avons alerté sur la situation très critique de ces établissements  au regard du Covid-19 et en particulier ceux de Saint Anne d’Auray et de Lambrechts où nous déplorons de nombreux décès dus au coronavirus. 

Comme l’a très bien rappelé Madame Blandine Delfosse, Conseillère municipale « un Avenir pour Châtillon », cadre de santé actuellement en première ligne et  acteur dans cette situation de crise sanitaire, chaque journée sans décisions suivies d’actions immédiates peut être lourde de conséquences.

Notre groupe un Avenir pour Châtillon demande à ce  que la mairie prenne  immédiatement la décision de faire réaliser les tests de dépistage des infections au Covid-19 sans attendre  la confirmation de la prise en charge par le Département sur l’ensemble des résidents des  EHPAD de la Commune.

Dans une démarche de santé publique, nous réitérons notre demande que tous les résidents et l’ensemble du personnel des établissements médico-sociaux puissent bénéficier au plus vite d’un dépistage PCR Covid-19.

Il est donc urgent de contacter les différents laboratoires  qui pourront  effectuer ce dépistage dans les meilleurs délais.

Tous solidaires avec les commerçants et les artisans de proximité!

Nous proposons à tous les commerçants et les artisans châtillonnais indépendants (coiffeurs, restaurateurs, pressing, cordonniers… ) qui n’ont momentanément plus d’activités suite à la crise sanitaire à adhérer à la plateforme soutien-commercants-artisans.fr

Une initiative solidaire qui peut contribuer à aider nos commerces de proximité à régler leur problèmes de trésorerie et d’éviter le risque de fermetures définitives.

Le principe est le suivant : les commerçants et artisans référencés proposeront via la plateforme soutien-commercants-artisans.fr des bons d’achat qui seront à utiliser une fois le confinement terminés.

N’hésitez pas à le faire savoir !

Nous vous invitons à en faire de même avec tous ceux que vous connaissez.

🥖 Je privilégie les commerçants indépendants de mon quartier pour mes courses essentielles. Je limite mes déplacements et j’y croise moins de monde.

🛍 Je fais mes achats “plaisir” en ligne sur les sites des petites boutiques indépendantes. J’aide des entrepreneur.e.s passionné.e.s à continuer leur activité.

💬 J’aime, je commente, je partage les publications des commerçants de ma ville sur les réseaux sociaux. Je leur montre mon soutien et les rends plus visibles grâce à la communauté.

MERCI AUX « INVISIBLES »

Chers concitoyens, Châtillonnaises, Châtillonnais,

Notre vie quotidienne est actuellement fortement impactée, il nous faut changer nos habitudes, toutes et tous, être responsables et préserver nos aînés.

Nos vies familiales, notre quotidien professionnel et nos relations amicales sont toutes largement touchées. 

Pour aider les soignants, les malades, pour protéger nos familles, nos amis, nos voisins, pour sauver des vies, un seul mot d’ordre efficace : #RestezChezVous !

Ils sont médecins, infirmiers, pharmaciens, aides-soignants, ambulanciers et autres personnels de santé, facteurs, agriculteurs, hôtesses de caisse, policiers, pompiers, routiers, livreurs, boulangers, enseignants… Tous sont mobilisés pour nous. Ils prennent avec courage des risques au quotidien pour nous sauver, nous nourrir ou nous livrer, assurer les cours à distance, pour nous aider à faire nos deuils, pour tout simplement apercevoir un visage souriant. Je veux leur rendre un hommage appuyé : #Merci 

#Merci aux agents municipaux, aux travailleurs sociaux, aux aides ménagères….  à tous ceux qui assurent la continuité du service public. 

Bravo aux élèves qui se montrent assidus malgré le confinement. 

Bravo aux parents qui mènent de front télétravail et éducation au sein des foyers.  

Et puis la situation est évidemment préoccupante en EHPAD. Elle est extrêmement difficile à vivre et à comprendre pour les résidents. Pour ces personnes fragiles, les visites et les contacts humains sont indispensables au quotidien, ce dont elles sont privées en ce moment.

Les personnels des EHPAD se mobilisent donc pour permettre à un maximum de résidents de conserver une vie normale : téléphoner et prendre des nouvelles de leurs familles par exemple.

Pour les personnels soignants, cette gestion de crise est également source de stress. D’autant que ces derniers sont exposés à l’extérieur et subissent eux-aussi les effets du confinement.

Je tiens également à leur rendre hommage : à tous les services d’aide et de soins à domicile, aux prestataires de services et aux distributeurs de matériels. #Merci

Soyez assurés que je reste pleinement mobilisée et à votre écoute.

Prenez soin de vous et de vos proches.

#RestezChezVous : c’est important car cela sauve des vies : la vôtre mais aussi celles des autres !