Archives pour la catégorie Avenir pour Châtillon

Notre programme pour l’avenir de Châtillon

Cliquez sur l’image pour voir le programme ou écoutez-le en audio  casque audiodans son intégralité en bas de l’article.

Couv programme

 

Sans titre (2)Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter le programme en audio :

Dernier conseil du Territoire VS-GP : Nous nous sommes opposés au vote de la modification du PLU de la zone des ARUES

Lundi 24 février dernier, Jean-Claude Carepel et Pascale Malherbe, conseillers territoriaux et membres d’un Avenir pour Châtillon, ont voté CONTRE la délibération présentée lors du dernier Conseil du territoire de la mandature qui prévoyait la modification du PLU de la zone des ARUES.

Jean-Claude CAREPEL est intervenu, après avoir écrit début février à son Président, Jean-Didier BERGER,  pour lui demander le report du vote de cette délibération. Son courrier est resté sans réponse.
Alors qu’aucun élu Châtillonnais de la majorité actuelle n’était présent, n’ayant pas jugé utile de venir soutenir cette démarche. Monsieur JP BOULET ne semble pas tout assumer des décisions du maire sortant contrairement à ce qu’il prétendait dans l’article du Parisien du 18 février dernier,
Alors que le maire sortant est mis en minorité sur les sujets d’urbanisme au sein du Conseil municipal depuis une bonne année maintenant,
Alors qu’en Conseil municipal le 10 avril 2019, le maire sortant considérait qu’il était urgent de ne pas modifier le PLU de l’ONERA que souhaite la majorité des élus du Conseil, y compris son adjointe à l’urbanisme,
60425661701__46A2A832-B12E-4301-B3C7-7538501C148C (1)
Quelle était l’urgence, à trois semaines des élections municipales, de faire voter cette modification du PLU des ARUES ?
Espérons que cette prise de décision ne soit pas liée à des engagements pris avec des promoteurs…..
Pour notre part, nous allons étudier les possibilités de recours devant le Tribunal administratif pour faire annuler cette délibération.
Une fois élus, vous pouvez être assurés que nous reviendrons sur cette modification.
Nous élaborerons un projet qui sera le fruit d’une large concertation avec les habitants, préalable à un débat en Conseil municipal puis à une délibération au Conseil du territoire.
Discours PLU territoireDiscours PLU territoire2Discours PLU territoire3

Un Avenir pour Châtillon, naturellement à votre rencontre

Ces dernières semaines, notre liste est venue à votre rencontre, aux différents endroits de la ville. Nous vous avons écoutés. Notre objectif : toujours le même, placer Châtillon au cœur de nos préoccupations car vous êtes la seule raison de notre engagement.  

Voter un Avenir pour Châtillon, c’est l’ambition d’y vivre encore mieux demain qu’aujourd’hui !

IMG_9732

Extension du lycée Monod : rétablissons la vérité !

Dans un tract de campagne, le candidat Jean Paul BOULET, 1er adjoint, et son colistier M. GAZO, adjoint en charge de l’enseignement secondaire, se sont vantés d’avoir obtenu de la Région  Ile de France, l’extension du lycée intercommunal Monod, en brandissant une lettre signée de Valérie Pécresse, sa Présidente, reçue en mairie le 28 janvier 2020 (heureux hasard du calendrier à 8 semaines des élections !).

Si cette annonce était vraie, nous nous en réjouirions, malheureusement la réalité est tout autre.

Que dit ce courrier ? Les mots ont un sens !

La Région annonce qu’elle s’engage à lancer une étude de faisabilité de l’agrandissement du lycée c’est-à-dire une étude qui va s’attacher à vérifier que le projet est techniquement réalisable.

Cela signifie qu’à l’heure actuelle nous ignorons si l’extension sera possible puisque  plusieurs facteurs seront à prendre en compte : financement, configuration des lieux, fonctionnement du lycée pendant les travaux…

Nous sommes très loin d’un accord ferme de la Région pour la construction de surfaces supplémentaires sur le site actuel du lycée, la date de mise en œuvre de ladite étude n’étant même pas arrêtée.

Si par chance le projet aboutissait, l’agrandissement sera-t-il suffisant pour couvrir les besoins des deux communes, l’une et l’autre en très forte progression de population ?

Qui de Châtillon ou de Clamart sera prioritaire dans l’attribution des places ?

Il s’agit bien d’un effet d’annonce du candidat Jean Paul BOULET à des fins purement électoralistes !

Messieurs BOULET et GAZO, arrêtez de mentir aux Châtillonnais, l’avenir de nos jeunes est un sujet trop important !

Que penser d’un candidat qui utilise le mensonge !

Quelle confiance accorder à un candidat qui travestit la vérité ?

Réquisition préfectorale du Gymnase Baquet

La Préfecture a réquisitionné le Gymnase Baquet pour y accueillir des migrants pour une durée provisoire de un mois.

S’il est impossible de rester indifférent à la situation de ces hommes, de ces femmes et de ces enfants qui vivent dans des conditions de misère absolue,
s’il est compréhensible que l’Etat cherche à mettre à l’abri ces personnes en grande détresse dans cette période de froid hivernal,
réquisitionner un gymnase où sont quotidiennement pratiquées des activités sportives pose question.

Cette situation provisoire n’est satisfaisante pour personne : ni pour les migrants qui sont ballottés d’hébergements provisoires en hébergements provisoires,
ni pour les nombreux élèves et usagers du gymnase qui seront privés d’activités au mieux jusqu’à la fin du mois de février.

Je serai très attentive à ce qu’un accueil digne soit proposé, qu’un accompagnement social soit mis en place dans l’attente d’une place dans un centre d’hébergement pérenne.

En tant que Conseillère départementale, je trouve très dommageable compte tenu de milliers de m2 de bureaux et de bâtiments inoccupés sur l’ensemble de l’Ile de France
que le choix préfectoral se porte systématiquement sur des structures municipales dévolues à des activités quotidiennes.

Anne-Christine Bataille