Laissons les commerçants travailler !

Pour de nombreux commerçants à bout de souffle, la survie économique se joue à quelques jours.

A l’heure où les fêtes de fin d’année approchent, les Présidents* de Département du Groupe Droite, Centre et Indépendants (DCI) de l’Assemblée des Départements de France (ADF) réclament à l’unisson l’ouverture des commerces de proximité dès le 27 novembre.


  La survie de ces commerces, qui ont été empêchés d’ouvrir depuis le reconfinement, est en jeu. Hier, ils subissaient la concurrence déjà forte des sites de vente en ligne. Aujourd’hui, il ne s’agit plus d’une concurrence mais d’une situation de quasi-monopole des géants du e-commerce.   Comme tous les acteurs de l’économie, les commerçants de proximité ont pourtant redoublé d’efforts et d’inventivité pour mettre en place des mesures de protection afin d’accueillir les clients en toute sécurité. Comment ne pas comprendre l’injustice ressentie par des coiffeurs, des vendeurs de vêtements ou encore des libraires, qui avaient su, depuis le déconfinement, instaurer des jauges limitant le nombre de clients dans leurs boutiques et faire respecter le port du masque et la distanciation. Ce sont ces mêmes commerçants à qui l’on interdit aujourd’hui de travailler alors même que les grandes surfaces, qui brassent bien plus de clients sans pouvoir assurer en permanence le respect des gestes barrières, peuvent rester ouvertes.   A l’approche des fêtes de Noël, les commerçants de proximité, défendus par leurs fédérations professionnelles, ne souhaitent qu’une chose : travailler. Les Départements sont à leurs côtés et réclament donc la réouverture de ces commerces dès le 27 novembre.   Leur chiffre d’affaires, donc leur capacité à se relever de cette crise, dépend pour une large part de cette période de l’année. Et le lancement, par ceux qui le pouvaient, de services de « Click and Collect » ne suffira pas à renflouer leur trésorerie ni à leur faire tenir le choc.   Cette date et le week-end qui suit sont d’autant plus cruciaux qu’ils marquent aussi la tenue de la vaste opération promotionnelle « Black Friday ». Les commerçants de proximité subiront une injustice plus criante encore si seuls les commerces en ligne ont la possibilité d’en profiter.   Enfin nous le savons, il faut à tout prix éviter l’afflux dans les commerces avant les fêtes sur les 3 week-end de décembre et donc pour cela autoriser au plus tôt la réouverture.   Pour ces raisons d’ordre sanitaires, sociales et économiques, mais surtout en vertu du bon sens manifeste qui en découle, nous, Présidents de Département demandons ce jour la réouverture des commerces locaux au 27 novembre 2020.  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s