La mise en place du stationnement payant à Châtillon est un feuilleton à rebondissement !

Personne ne souhaite le stationnement payant, c’est la loi qui l’impose  depuis le 1er janvier 2018 !

En 1999, la ville a signé un contrat pour une durée de 30 ans avec un concessionnaire afin que ce dernier gère le PSR (parking Maison Blanche) et le stationnement payant dans les rues alentour.

Ce contrat n’a pas été honoré par la ville (le Maire l’a d’ailleurs officiellement reconnu), ce qui a conduit le concessionnaire à demander à la commune une indemnité compensatrice de 3,6 M€.

Après une négociation difficile menée par le 1er adjoint de l’époque, Jean-Claude Carepel, le déficit financier a été rapporté à 1,8 M€ et a conduit à la rédaction d’un premier avenant permettant de réduire de moitié l’indemnité demandée par le concessionnaire.

Sur demande du Maire, cet avenant ne sera jamais mis en place alors que notre groupe un Avenir pour Châtillon soutenait sa mise oeuvre qui avait le mérite de stopper l’augmentation du déficit à payer d’une part, et permettait de négocier l’extension du périmètre payant avec mise en concurrence d’autre part.

Lors du conseil municipal de décembre 2017, un deuxième avenant a été présenté. Devant les lacunes et les imprécisions de ce nouveau projet, notre groupe a voté contreEn effet, il n’y avait aucune définition claire de la notion de résident et le périmètre des rues payantes était trop étendu (plus de 1 400 places payantes). Enfin, nous souhaitions 30 minutes de stationnement gratuit, ce qui n’était pas prévu.

6 mois plus tard, lors du conseil municipal du 27 juin, un nouvel avenant au contrat initial a, de nouveau, été proposé.

Si ce nouveau projet tient compte des remarques que nous avions formulées, nous regrettons cependant que la gratuité ne se limite qu’à 15 minutes en zone rouge et une seule fois par véhicule et par jour. De plus, nous continuons de douter de la possibilité juridique de pouvoir doubler de plus de 100 % le périmètre payant du contrat initial sans qu’il y ait eu une remise en concurrence du concessionnaire.

Sans parler de nos craintes que l’équilibre financier de ce nouvel avenant ne soit au détriment de la commune in fine.

Pourtant, face à ces incertitudes et à l’absence de réponses à nos interrogations, notre groupe a fait le choix de s’abstenir lors du vote.

En effet, nous ne souhaitons pas faire prendre davantage de risques financiers à la commune (le déficit dû au retard pris continue d’augmenter), chaque mois de retard risque de gréver encore davantage l’indemnité due au concessionnaire. De plus, nous sommes conscient que, malgré notre opposition de principe à la mise en place du stationnement payant, la loi l’imposant depuis le 1er janvier 2018, il est nécessaire de fluidifier le stationnement dans notre ville non seulement en zone commerciale mais aussi à proximité des noeuds de transport en commun.

L’avenir nous dira si nos doutes sont justifiés !

POINT 50 2018 PLAN COULEUR

Une réflexion sur « La mise en place du stationnement payant à Châtillon est un feuilleton à rebondissement ! »

  1. Je suis très en colère de devoir payer un stationnement dans ma rue, surtout dans une zone pavillonnaire avec aucun commerçant, aucun établissement administratif. Pourquoi la rue Esther Cordier ? je comprends pas bien là !!!!! ça ne me donne plus envie d’habiter à Châtillon, vive la province ! vous allez finir par faire fuir tout le monde !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s